École Rose-des-Vents
logo csap coulfacebook-iconGoogle_-G-_Logo.svg.png
L’histoire de l’école Rose-des-vents est d’une grande richesse et reflète bien le retour du fait français dans la Vallée d’Annapolis et la volonté des communautés acadienne et francophone de maintenir des services dans leurs langues.

Longtemps une école primaire s’adressant aux enfants de militaires de la base aérienne de Greenwood, l’école Rose-des - Vents changeant plusieurs fois de noms et de vocation. Construite en 1923, elle s’appela initialement la Russell C. Gordon Elementary School. Sa clientèle était essentiellement des enfants de militaires stationnées sur la base aérienne de Greenwood.

En 1971 le gouvernement du Canada proclame la loi sur le bilinguisme. Les Forces armée Canadienne, après avoir fait une étude auprès de ses troupes, offrit dès 1976 une formation scolaire de niveau primaire en Français.

Suite à de nombreuses transformations de son département d’enseignement, les Forces Armée Canadiennes, qui jusqu’ici avait dispersé sa clientèle francophone dans plusieurs écoles de la Vallée d’Annapolis, réunis tous les niveaux scolaire au même endroit : l’École francophone. La Russell C. Gordon Elementary School devint une école dispensant l’enseignement dans les deux langues officielles.

En 1996, Le CSAP fut créé et pris responsabilité des élèves francophone de R.C. Gordon. Suite à un jugement de la Cour suprême du Canada, en 2000 les élèves anglophones furent retirés de l’établissement. Le CSAP pris alors charge de l’établissement et l’École R.C. Gordon devint dès lors la première école d’enseignement français de la Vallée d’Annapolis. C’est finalement en 2001 que l’école fût renommer École Rose-des-vents.

Aujourd’hui on y compte environs 215 élèves. Si on y dénombre toujours un bon nombre d’enfants de militaires, la population c’est grandement diversifié, notamment par la présence d’Acadiens et de Néo-Écossais de culture francophone.


École Rose-des-Vents